5 conseils pour un monde plus sain

By on 27 avril 2017

Allah dans le Coran nous cite dans de nombreux versets relatifs à la nature, dans laquelle ils nous invitent à méditer sur sa création, dans sa beauté, dans sa grandeur. Nous y prêtons guère attention, pour autant, ils sont riches d'enseignements. On peut citer comme verset : 

"Certes dans la création des cieux et de la terre, dans l'alternance de la nuit et du jour, dans le navire qui vogue en mer chargé de choses profitables aux gens, dans l'eau qu'Allah fait descendre du ciel, par laquelle Il rend la vie à la terre une fois morte et y répand des bêtes de toute espèce, dans la variation des vents, et dans les nuages soumis entre le ciel et la terre, en tout cela il y a des signes, pour un peuple qui raisonne." Sourate la vache, verset 164.
"Et c'est Lui qui a étendu la terre et y a placé montagnes et fleuves. Et de chaque espèce de fruits Il y établit deux éléments de couple. Il fait que la nuit couvre le jour. Voilà bien là des preuves pour des gens qui réfléchissent." Sourate le tonnerre, verset 3.

Et il y encore bien d'autres versets, rappelant l'importance de sa création. Ces versets ne doivent pas n'être que lu, ils doivent être médités. Plus que quiconque, le croyant sachant qui est le créateur de toute chose des cieux et de la terre, doit y faire plus qu'attention. On est capable de nettoyer sa maison, la rendre plus propre que propre, mais il en est de même pour notre environnement. La grâce d'Allah fait que la nature est toujours resplendissante, et c'est bien souvent nos déchets qui abîme la terre et la mer. J'ai malheureusement vu dans des pays musulmans des décharges improvisés, on ne peut passer à côté sans dire starfoullah de détruire l'écosystème. On ne pourra aller contre l'avènement des signes de la fin des temps, comme en témoigne la disparition des abeilles. Néanmoins, nous ne pouvons pas laisser le bateau couler sans agir. Nous ne sommes pas la religion de l'attentisme, du messianisme, nous devrons tout le temps oeuvrer. Le Coran nous y incite. 

1. Commencer par la réflexion

Soyons franc avec nous-même. Est-ce que nous prenons le temps de contempler la nature, ne serait-ce que dans un parc. Nous sommes accrochés à notre smartphone, entre panneaux publicitaires et néons. Pourtant, si nous prenions le temps de regarder, ne serait-ce que quelques mètres carrés de verdure. On pourrait y voir une variété d'espèces de plantes et d'herbes, dont nous ne connaissons même pas les noms ! En regardant de plus près, des nuances de couleurs de la terre et plusieurs types de cailloux. Des insectes qui y passent, en passant par des oiseaux qui se rassasient.

2. Les insectes sont importants pour notre écosystème

Méditons sur ces versets : 

​"Quand ils arrivèrent à la Vallée des Fourmis, une fourmi dit: « Ô fourmis, entrez dans vos demeures, [de peur] que Sulayman (Salomon) et ses armées ne vous écrasent [sous leurs pieds] sans s'en rendre compte. "
​"Il sourit, amusé par ses propos et dit: « Permets-moi Seigneur, de rendre grâce pour le bienfait dont Tu m'as comblé ainsi que mes père et mère, et que je fasse une bonne œuvre que tu agrées et fais-moi entrer, par Ta miséricorde, parmi Tes serviteurs vertueux. » Sourate les fourmis verset 18 et 19."

Dans ces versets, les grâces qu'Allah qu'a accordé à son serviteur Souleymane, qui était capable de connaître le monde invisible, nous renseignent que les fourmis communiquent entre elles et qu'elles ont une âme, et la science l'a prouvé dernièrement. Le moindre insecte microscopique doit nous rappeler, la puissance de notre Seigneur, dont aucune avancé technologique n'est capable d'en faire autant dans ce microcosme. Et afin de préserver notre écosystème, pourquoi pas construire une maison à insectes

3. Nettoyons les rues, les plages, les parcs

Malheureusement, les parcs pour enfants sont bien souvent squattés par des personnes peu soucieuses de l'entretien et de ceux qui s'en occupent. Nous aussi, lorsque nous y sommes, n'attendons pas que l'agent arrive, dans son boulot pas facile, il peut oublier certains endroits, qu'est qui nous empêche de ramasser des morceaux de verre, dont un enfant pourrait jouer avec et se couper? Le regard des autres ? Montrons l'exemple ! Certaines associations prennent l'initiative, avec des enfants, durant une journée, de nettoyer les plages par exemple, rien n'empêche de le faire nous aussi, en prenant des gants et des sacs-poubelles. En famille, entre amis, cela peut être une bonne sortie pédagogique !

4. Recyclons plus

Depuis un moment, nous trions les déchets avec les emballages, le verre. Cela est devenue normal, on y pense même plus. Du moins à son domicile. Comment se fait-il que dans de nombreuses entreprises cela ne soit pas le cas ? Ayant fait beaucoup d'intérims et de surcroît fait beaucoup d'entreprise, les poubelles, surtout celle du réfectoire, sont remplis de toutes sortes de déchets. Et les chefs ne montrent guère l'exemple, à vrai dire, ils sont là pour diriger, toutes valeurs morales n'est pas leurs soucis. Aussi, est-ce compliqué de compresser une bouteille d'eau afin de faire un gain de place ? 

5. Attention aux gaspillages, surtout de l'eau

Et ce n'est pas faute d'être allé dans des pays où il fallait faire attention à l'eau. La prise de conscience marche les premiers jours de notre retour. Ensuite, nos habitudes occidentales reprennent le dessus. De simple gestes, pendant la vaisselle par exemple, peuvent faire économiser des litres. Il en est de même pour la nourriture, ce n'est pas faute de répéter, de dire qu'il y a des enfants qui ne mangent pas à leur faim dans le monde, et pourtant, ils nous arrivent de jeter de la nourriture. Essayons, dans l'extrême cas, où nous devons jeter, que ça ne soit pas de la viande ou du poisson. L'animal a été sacrifié pour nous nourrir, elle a fait don de sa vie pour nous, que son sacrifice ne soit pas vain. Et si nous devons jeter, nous pouvons le mettre dehors, de préférence un peu plus de loin des habitations, afin d'apporter subsistances aux animaux errants, qui inch'Allah témoigneront pour nous le jour de la résurrection. 

About Jack

Directeur de la publication. Jacques, Jack, Ismaël. Plusieurs pseudos pour une seule personne ! Revenant à l'Islam depuis pas mal d'années, grâce à Allah, ma vie a été chamboulée non sans regret. Comédien de formation, humoriste, auteur, vadrouilleur dans le monde mais surtout à Paris. Je souhaite faire partager le quotidien d'un musulman à travers ce webmagazine, avec des articles et des vidéos.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.