Avicenne, celui qui produisît la première huile essentielle

By on 25 août 2019

Au commencement…

Nous savons tous que la médecine par les plantes est la plus ancienne au monde, alors que les hommes n’ont eu que longtemps qu’elle pour soigner leurs maladies et panser leurs blessures. Avec succès, sinon nous ne serions pas là pour en parler ! Certainement, l’aromathérapie “artisanale” remonte à des dizaines d’années avec J-C. en Asie, un alambic datant de 5 000 ans notre ère, indique que la Chine et et l’Inde maîtrisaient déjà quelque peu les procédés d’extraction. les Égyptiens employaient les huiles essentielles pour embaumer leurs morts 4 000 avant J-C. Cèdre du Liban, nard, encens, myrrhe, cannelle… que de noms associés au patrimoine culturel égyptien, et mentionnés tant dans les papyrus médicaux que dans les traditions d’hygiène quotidienne. Les résines d’encens découvertes dans le tombeau de Toutankhamon, 3 250 avant son inhumation, exhalaient encore leur parfum !

L’huile essentielle de rose : la première du monde !

Il est vrai qu’en l’absence d’outils “scientifique” pour détailler leur composition , on s’intéressait alors particulièrement aux huiles essentielles en parfumerie. Cependant peu à peu, sur tous les continents, la médecine s’organise, devient plus précise, plus cartésienne et scientifique. C’est Avicenne, ou Ibn Sina, médecin persan, qui distille la toute première huile essentielle pure.

Un cheminement somme toute logique : les Arabes ont introduit les épices et développé le marché des herbes aromatiques en Europe – ils allaient chercher herbes et épices mais aussi miel, datte, cresson, céleri ou artichaut (“créé” par les Arabes à partir du chardon) étaient considérés comme d’excellent outils thérapeutiques. Ils outrepassaient largement leurs propriétés culinaires pour déborder sur le domaine curatif.


traité d’alchimie de langue arabe, Moyen-Orient, XVIIIes.
British Library de Londres Add. 25724, f.3

Un mot sur Avicenne

Avicenne est à la médecine arabe ce qu’Hippocrate est aux Grecs : tout. Auteur de plus de 150 livres savants, dont 16 traités médicaux, il est l’aboutissement logique et visionnaire d’un formidable brassage d’idées et d’avancées médicales. Sa médecine porte l’empreinte de Rhazès (pour l’examen clinique), celles d’Hippocrate (pour la diététique) et d’Aristote (pour la logique).

Son célébrissime Canon de la médecine, encyclopédie théorique et pratique de toutes les maladies répertoriées, est le “best-seller”, toutes catégories confondus au Moyen Âge.

Il formalise les notions de contagion, d’eau et de sol vecteur de maladies, améliore la précision des instruments de mesure, et s’intéresse même à l’ablation des tumeurs cancéreuses. La chirurgie était d’ailleurs l’un des points forts de la médecine arabe, rompue aux interventions viscérales, ophtalmologiques ou même aux trépanations et autres gestes chirurgicaux forts délicats… et fort réussis.

Dans ce contexte, Avicenne, donc, produit la première huile essentielle du monde : un petit flacon rose.

Extrait de Ma bible des huiles essentielles de Danièle festy

About Jack

Directeur de la publication. Jacques, Jack, Ismaël. Plusieurs pseudos pour une seule personne ! Revenant à l'Islam depuis pas mal d'années, grâce à Allah, ma vie a été chamboulée non sans regret. Comédien de formation, humoriste, auteur, vadrouilleur dans le monde mais surtout à Paris. Je souhaite faire partager le quotidien d'un musulman à travers ce webmagazine, avec des articles et des vidéos.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.