Skip to content Skip to footer

Entretien avec l’association des Ouïghours de France

Subhy et Alim m’ont accordé un entretien exclusif pour évoquer la situation des Ouïghours. L’occasion de revenir sur leur parcours personnel, l’histoire de leur peuple, les raisons du conflit avec la Chine, les moyens d’actions…

Afin de compléter voici la vidéo, voici certains des infos pour approfondir le sujet :

Qui sont les Ouïghours ?

Les Ouïghours sont un peuple turcophone et à majorité musulman sunnite habitant la région autonome ouïghoure du Xinjiang (appelé Turkestan oriental ). D’abord nomades, ils se sont peu à peu sédentarisés dans l’espace qui constitue l’actuel Xinjiang et sont aujourd’hui environ 12 millions (d’Après le gouvernement chinois) vivant dans cette région autonome sous souveraineté de Pékin. elle est une des 56 ethnies qui composent la République populaire de Chine.

D’après le recensement national de 2010, le chiffre de la population du Xinjiang était de 21 815 815 habitants,  la population de ces ethnies pratiquant en général la religion musulmane, qui est également la principale religion des Huis, est d’un peu plus de onze millions, parmi lesquels les 8,68 millions de Ouïghours constituent la majorité.

Les neuf millions d’autres habitants de la région sont en majorité des Hans. La proportion de Hans dans la population de la région est passée de 6 % en 1949 à plus de 40 % en 2006 (chiffre sous-estimé car il ne comprend pas les mingongs et les militaires)

Des groupes ouïgours revendiquent cependant une population plus importante, allant de 20 à 30 millions. Certains ont même avancé le chiffre de 35 millions.

Les écrits montrent que les Ouïghours ont plus de 4 000 ans d’histoire au Turkestan oriental. Tout au long de l’Histoire, les ancêtres des Ouïghours et des autres peuples indigènes ont fondé des différents États et ont gouverné d’une manière indépendante et fleurissante dans cette terre. Se Situant sur la légendaire Route de la Soie,  les Ouïghours ont joué un rôle très important dans les échanges culturelles entre l’Orient et l’Occident et ont développé leur propre culture et civilisation uniques.

Comment le Turkestan Oriental est devenu le Xinjiang ?

Le Turkestan oriental est aussi connu sous le nom de Région Autonome des Ouïghours du Xinjiang de la Chine. Il est situé au cœur de l’Asie sur la fameuse « Route de la Soie » et il été le carrefour d’échange commercial entre l’Orient et l’Occident pendant plus de 2000 ans. Le Turkestan oriental a été le berceau d’une brillante civilisation.

Avec 1,82 million de km2, la superficie du Turkestan oriental fait trois fois la France, mais trois fois moins peuplé. Depuis 1949, le Turkestan oriental a été annexé comme une province à la suite de l’invasion de la Chine communiste.

Le 24 août 1949, à l’invitation du dirigeant de la Chine communiste Mao Zedong, Exmetjan Qasim, Abdulkerim Abbas, Ishaq Beg Munonov, Dalelkhan Sugirbayev, Rakhimjan Sabirhajiev, Luo Zhi et d’autres représentants de la 2e RTO (au total 11 hommes) prennent l’avion à Almaty, la capitale de la République socialiste soviétique kazakhe, pour aller à la rencontre des dirigeants communistes chinois à Pékin et participer à la Conférence consultative politique du peuple chinois, qui doit proclamer l’avènement de la République populaire de Chine, mais ils périssent dans un accident mystérieux.

Le 3 septembre, l’Union soviétique informe le gouvernement chinois que l’avion s’est écrasé près du lac Baïkal sur la route de Pékin, tuant tous ses passagers sur le coup. Après l’effondrement de l’Union soviétique en 1991, d’anciens responsables du KGB ont révélé que les 5 dirigeants de la 2e RTO avaient été tués sur ordre de Staline à Moscou à la fin du mois d’août 1949, conformément à un accord entre Staline et Mao Zedong. Leur mort est cachée jusqu’à ce que l’APL prenne le contrôle du nord du Xinjiang lors de l’annexion du Turkestan oriental par la république populaire de Chine3.

Peu de temps avant sa mort, Ehmetjan Qasim déclare : « Le Xinjiang devrait certainement devenir l’Uyghurstan – c’est un désir non seulement des Ouïghours, mais de tous les habitants et nationalités qui habitent le Turkestan oriental. »

Les territoires “autonomes” de la Chine. On constate que le pays est beaucoup plus petit sans eux.

Témoignage de rescapés des camps de l’horreur

Liste des pays qui soutiennent la Chine contre les Ouïghours

Liste des entreprises qui utilisent les esclaves Ouïghours

Ne pas oublier que de nombreux produits du quotidien “made in China” proviennent des camps de travail forcé sans qu’on y fasse attention.

Adidas s’est engagé à ne plus faire travailler les Ouïghours

Pour contacter l’association Ouïghours de France toutes les infos sur : www.ouighour.org et Facebook

Leave a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

× Comment puis-je vous aider ?