Investir en Algérie : l’expérience d’un entrepreneur en algoculture.

By on 21 novembre 2019

J'ai assisté dernièrement à une conférence sur l'algoculture organisée par Shemsy de Permaculteurs musulmans.

Une conférence très enrichissante où Kamel de Soleil Vert, nous a présenter son activité dans l'algoculture et son projet. Il est revenu sur son parcours où il a fait de brillantes études en France, il nous a expliqué pourquoi il a choisi cette activité, et pourquoi il a voulu revenir dans son pays d'origine, l'Algérie, pour la développer.

Vous trouverez en fin d'article en entretien audio.

Qu'est que l'algoculture ?

L'algoculture ou phycoculture désigne la culture en masse des algues dans un but industriel et commercial. Ce domaine concerne aussi bien les micro-algues (également appelées phytoplancton, microphytes, algues planctoniques) que les macro-algues (que l'on désigne aussi par le terme varech en français).

Le produit le plus connu issu de cette culture est la spiruline.

Nourrir l'humanité avec l'algoculture

La démographie continue d'augmenter sur la planète, et les ressources ne cessent de s'épuiser. D'après les démographes, à l'horizon 2050, il y a aura 10 milliards d'humains sur terre, et autant de bouche à nourrir. Actuellement, 1 milliard de personnes sont en urgence humanitaire, on ne peut imaginer les problèmes de famine, et les conflits à venir, en continuant dans ce rythme, lorsque des milliards de personne voudront simplement manger et boire !

Face à cette urgence mondiale, de part son rendement et qualité nutritive, les algues pourront aider à pallier ce problème.

Les avantages de la spiruline

Avec les tableaux suivants nous allons voir les caractéristiques de la spiruline par rapport à d'autres aliments :

Les autres avantages

en plus d'offrir des avantages nutritifs, les algues offres des infinités d'applications, citons : 

- La captation de CO2. 

Les micro-algues captent le CO2 et rejettent de l'oxygène, comme les arbres, mais à une échelle bien plus grande : 1 M3 de micro-algues permet d'absorber l'équivalent de 100 arbres ! À l'heure de réchauffement climatique, elle peut apporter des réponses environnementales. D'ailleurs la ville de Paris a testé récemment des colonnes Morris remplis de micro-algues.

- L'alimentation animale.

- Les bio-carburants.

Pourquoi investir en Algérie ?

Ce qui a permis à l'Europe de quitter l'époque médiévale est de rentrer la Renaissance est, entre autres, la traduction d'ouvrages arabo-musulmans des grands médecins et philosophe de l'époque. Un temps ou la science et les arts sous la coupelle de l'Islam rayonnaient de l'Andalousie à Baghdad.

Kamel a décidé de faire le chemin inverse. De son savoir acquis en Occident, il a voulu le mettre au service de son pays d'origine, et permettre le développement, à son échelle, de la jeune nation algérienne.

Lorsque l'on regarde le classement Doing Business des pays qui sont les mieux dans le climat des affaires, l'Algérie se classe à la 157e place sur 190. Elle pourrait refroidir de nombreux investisseurs étrangers, mais offre de véritable opportunité d'investissement et de développement aux entrepreneurs pour les Algériens des 2 rives. Citons :

- Mise à disposition de terrain agricole

Le plus grand pays d'Algérie possède de nombreuses zones franches pour permettre une grande diversité de culture possible. Kamel a eu droit à un hectare pour commencer son activité. Un foncier qui prendra de la valeur quand l'exploitation tournera à plein régime inch'Allah.

- Aide à l'investissement 

de nombreuses aides sont proposées. Attention, car pour certaines, il y a de l'intérêt ! Pour rester dans ses convictions, kamel a refusé une aide d'un million d'Euros, car il y a 1% d'intérêt. Bien sûr, d'autres aides sont accordées, sans intérêt. Exemple d'aide :

Dans le cadre de la promotion des investissements au titre des activités agricoles, la banque de développement rural (BADR) alloue des crédits bonifiés pour les agriculteurs et les éleveurs activant à titre individuel organisés en coopératives ou en groupement économique, pour le financement des projets dans le domaine de la production agricole, de valorisation, de transformation des produits agricoles et agro-alimentaires.
Il s’agit :
  • crédit « ETTAHADI » 
  • Crédit « RFIG »
  • Crédit « FEDERATEUR »
La bonification du taux d’intérêt est accordée pour les projets à court, moyen et long terme.
A moyen et long terme :
Le crédit « ETTAHADI » : c’est un crédit d’investissement décidé par le Ministère de l’Agriculture et du Développement Rural et de la Pêche, il vise à financer la création, l’équipement et la modernisation des nouvelles exploitations ou insuffisamment valorisées. Il est destiné aux concessionnaires bénéficiaires d’exploitations de plus de 10 ha et plafonné à 200 millions de dinars. Le taux d’intérêt est arrêté en commun accord à 5,25% en hors taxe.
Le crédit est accordé aux projets approuvés par la direction des services agricoles pour une durée égale à la maturité des projets.
Pour les crédits à long terme : Moyennant une durée de 15 ans, le bénéficiaire dans ce cas perd la bonification du taux d’intérêt.
  • La bonification du taux d’intérêt est de 100% (taux zéro) pendant les cinq premières années (5 ans)
  • Le taux d’intérêt est de 1% à la charge du client durant la sixième et la septième année
  • Le taux d’intérêt est de 3% à la charge du client durant la huitième et la neuvième année
  • Taux normal appliqué à partir de la dixième (10) année

- Faible coûts d'impositions 

de nombreuses exonérations sont prévues, surtout lors du début de l'exercice, comme par exemple : 

"au Dinar symbolique le mètre carré (m2) pendant une période de dix (10) années et 50 % du montant de la redevance domaniale au-delà de cette période pour les investissements implantés dans les localités relevant des Hauts-Plateaux et des autres zones dont le développement nécessite une contribution particulière de l’Etat".

La liste d'exonération et d'aide est exhaustive, et s'adapte au cas par cas. Je vous invite à aller vous renseigner aux autorités de votre wilaya. Toutes les informations sur le site de l'Andi.

- Un climat favorable

On parle ici des conditions climatiques ! Du Sahara à la Méditerranée, en passant par les montagnes de la Kabylie, soleil, pluie, vent, chaleur, fraîcheur. Des conditions optimales, suivant votre exploitation. Kamel peut exercer l'algoculture 11 mois sur 12 !

Piège à éviter

Se lancer dans une création d'entreprise comporte toujours son lot de difficultés, et l'Algérie n'échappe pas à la règle : 

- Ne pas être pressé  

Entre la préparation du projet, ficeler le dossier, avoir rendez-vous avec la commission avec un jury de 12 personnes, et l'attente de la réponse, il y aura des mois de patience. Il y a des lois à respecter aussi, un cadre juridique. 

- Ne pas se croire supérieur

Rester humble, ce n'est pas parce qu'on a étudié et vu les bienfaits mirages de l'Occident, qu'on va prendre de hauts ses concitoyens. 

- (Re)prendre ses repères 

Alors que beaucoup souhaitent quitter l'Algérie pour diverses raisons, voir quelqu'un rentrer pour développer une activité, va attirer curiosité, sarcasme, en plus Kamel avec les algues passent pour une personne atypique. Après avoir passé du temps, quand on voit que vous êtes sérieux, que vous avez vrai projet d'entreprise, les rigolos du début partent et les bons contacts viennent.

Où en est Kamel dans son projet

La production d'algues n'est pas encore lancée, il reste à ficeler le budget. Néanmoins, on est plus proche de la production que des barbouillages sur une feuille A4, voici en tableau la situation actuelle. 

Ouverture du capital de Soleil Vert

Kamel permet à des personnes physiques de rentrer dans le capital de société, mais avant d'investir, après vous avoir expliquer les bienfaits des micro-algues, et de la spiruline. Voici les prévisions de chiffres d'affaires et bénéfices possibles avec les micros-algues.

Moyennant 5 000 € vous pouvez prendre un part social de l'entreprise. Voici la répartition du capital :

A l'heure actuelle, beaucoup de parts sont parties, pour ceux intéressés, vous pouvez le contacter, et avoir plus de renseignements sur son mail : mokobmaghnia@gmail.com

Crédit image Hocine B.

About Jack

Directeur de la publication. Jacques, Jack, Ismaël. Plusieurs pseudos pour une seule personne ! Revenant à l'Islam depuis pas mal d'années, grâce à Allah, ma vie a été chamboulée non sans regret. Comédien de formation, humoriste, auteur, vadrouilleur dans le monde mais surtout à Paris. Je souhaite faire partager le quotidien d'un musulman à travers ce webmagazine, avec des articles et des vidéos.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.