Israël va couper l’électricité de 40 % dans Gaza

By on 12 juin 2017

La chute de l’électricité fait partie de la pression de l’Autorité palestinienne pour faire pression sur le Hamas pour qu’il abdique le contrôle de Gaza.

Centrale de la Bande de Gaza

Le cabinet de sécurité israélien a accepté dimanche soir de réduire l’électricité qu’il envoie à Gaza de 40 %, alors que l’Autorité palestinienne a déclaré qu’elle avait l’intention de ne payer que 60% de sa facture mensuelle, a rapporté la Radio de l’armée.

Les 2 millions de personnes dans la bande contrôlée du Hamas auront maintenant seulement deux à trois heures de puissance par jour, en baisse par rapport à quatre heures d’électricité, elles vivaient depuis avril.

La chute de l’électricité fait partie de la pression de l’Autorité palestinienne pour faire pression sur le Hamas pour qu’il abdique le contrôle de Gaza. Le Hamas a gouverné Gaza depuis qu’il a évincé le Fatah dans un coup de sang en 2007.

Les résidents de Gaza en avril vivaient déjà 12 heures de pouvoir par jour, la moitié des 450 à 500 MGW nécessaires, lorsque l’AP imposait une taxe onéreuse au diesel Le carburant nécessaire pour diriger la centrale de Gaza.

L’usine, qui avait fourni entre 90 à 120 MGW, a fermé parce qu’elle ne pouvait pas se permettre de payer la taxe, ce qui a doublé le prix d’exploitation de l’usine.

Cela a laissé Israël, qui fournit à Gaza 125 MGW de pouvoir en tant que seul fournisseur d’électricité en Israël.

L’Égypte fournit également 27 MGW de puissance, mais ses trois lignes électriques sont rarement opérationnelles.

Les ONG et l’ONU ont mis en garde contre une crise humanitaire si la pénurie d’électricité est prolongée ou réduite. L’absence d’électricité signifie que l’eau ne peut pas être purifiée pour boire, les déversements d’eaux usées non traitées dans la mer et que les services de santé ne sont pas disponibles.

Dimanche, l’ONG Gisha – Legal Center for Freedom of Movement, a écrit une lettre au ministre de la Défense, Avigdor Liberman, qui l’exhortait à ne pas réduire encore l’électricité.

“La diminution de l’offre d’électricité a des implications sérieuses et de grande envergure: 100 millions de litres d’eaux usées non traitées sont pompés quotidiennement dans la mer Méditerranée”, a déclaré Gisha.

“Les stations de dessalement d’eau ne peuvent pas fonctionner; Les eaux usées ne peuvent pas être pompées loin des zones résidentielles ; Les générateurs sont trop étendus ; Les ailes entières de l’hôpital sont fermées pendant les pannes d’électricité, et les personnes qui comptent sur des équipements qui sauvent des vies sont à risque », explique Gisha.

L’ONU a fait des commentaires similaires mais n’a pas offert d’alternative.

Liberman, lors d’une réunion du Lobby for Diplomatic Vision for Gaza à la Knesset lundi a abordé cette question en disant : “Le Hamas ne peut pas prendre de taxes pour les gens de Gaza” et “Pour la première fois, les habitants de Gaza se rendent compte que la crise actuelle n’a aucun rapport avec Israël. ”

Source The Jerusalem Post

About Jack

Directeur de la publication. Jacques, Jack, Ismaël. Plusieurs pseudos pour une seule personne ! Revenant à l'Islam depuis pas mal d'années, grâce à Allah, ma vie a été chamboulée non sans regret. Comédien de formation, humoriste, auteur, vadrouilleur dans le monde mais surtout à Paris. Je souhaite faire partager le quotidien d'un musulman à travers ce webmagazine, avec des articles et des vidéos.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.