Le salon musulman du Bourget : finalement c’était bien

By on 4 avril 2018

Il m’est difficile d’être objectif sur le Salon musulman organisé par Musulmans de France étant donné que j’étais bénévole avec le Cbsp durant toute la période, il me sera encore plus difficile de l’être sachant aussi, que j’ai eu l’opportunité de m’exprimer sur la grande scène durant la soirée du samedi soir, malgré que ma prestation fut écourté, ce fut une belle expérience scénique, le public a apprécié et c’est l’essentiel. Néanmoins, je vais quand même essayer de faire un retour de ce salon musulman. Cette année, le salon fut réduit en étant seulement dans 2 hangars, baisse de fréquentations obligent, néanmoins, d’après les chiffres il y avait autant de monde voir plus que l’année dernière, malgré l’absence du prédicateur vedette Tariq Ramadan.

 

Vitalité de la oumma en France

Dans cet événement, on a quand même l’opportunité de voir tous les acteurs humanitaires qui agissent sur le terrain que ce soit pour les Syriens avec Syria Charity, les Rohingyas avec Hameb, ceux qui œuvrent pour tout le monde comme le Secours Islamique, ou nos SDF, avec AU Cœur de la Précarité et Baytouna. Et honnêtement, cela fait plaisir de voir toutes ces associations réuni tous au même endroit et de leur adresser un salam aleykoum, dont beaucoup se connaissent entre-eux, et cela permet a beaucoup de jeunes et moins jeunes à faire du bénévolat.
Nous pouvons aussi voir une oumma investi dans divers domaine comme la finance islamique par exemple, l’entrepreneuriat, le soutien scolaire, les différents instituts de cours d’arabe, d’enseignement religieux et profane sont présents aussi, même free Tariq Ramadan avait droit à son stand ! Et je tiens aussi à adresser une mention spéciale au stand écologique créée l’année dernière et qui commence à prendre de plus en plus d’ampleur, la permaculture avec Permaculteurs musulmans, l’Îlot de Combes, Green Hajj et d’autres acteurs qui allient écologie, bien-être et religion, un retour à l’ordre naturel des choses, c’était agréable de les voir tous au même endroit, je passerai très bientôt inch’Allah un entretien vidéo de la responsable de ce pôle, et de David Vaze, un apiculteur passionné par son métier.

Oui, il y a une foire commerciale

C’est bien souvent la critique que l’on fait à ce salon, qui, sous prétexte de religieux, n’est qu’un marchand de temple. Là aussi, c’est l’occasion d’avoir plusieurs commerçants réunis au même endroit que je sache il n’y a pas de centre commercial musulman où on pourrait trouver tous ces différents articles hormis bien sûr Internet. De plus, beaucoup choisissent l’entrepreneuriat, car c’est un moyen de concilier vie professionnelle et religion. Mais à l’avenir, il serait temps aussi de redéfinir chaque entreprise déjà son niveau quelle conception se fait t-il de la vie en entreprise avec la religion hormis le fait de faire sa prière et d’aller à salât joumou’aa le vendredi. Entre l’anticapitalisme et le capitalisme il y a une voie du juste-milieu qu’est l’Islam. Et honnêtement, la foire n’était pas si fréquenté que ça, je préférais côté associatif qui avait l’air bien plus animé et intéressant, et beaucoup de visiteurs, frères et sœurs l’ont compris.

Les conférences le point faible

Déjà, le programme sur internet était illisible sur ordinateur, et sur smartphone, c’était encore pire, L’ex-UOIF veut être le plus clair possible, pas avec leur tract en tout cas… Ensuite, lorsqu’on a réussi à déchiffrer, on se rend compte que c’est encore et toujours les mêmes conférenciers, plus ou moins affiliés à l’organisation … Malgré que beaucoup d’entre-eux sont intéressant, on les retrouve souvent dans les mosquées franciliennes, et même en France, et sur YouTube. Il n’y a aucune raison d’aller à ce salon pour les écouter, hormis leur poser une question… Alors, je propose des pistes de réflexions, et pourquoi, avec votre aide, et j’irais apporter directement chez eux nos pistes de réflexions.
Pour commencer, essayer d’avoir des internationaux, même si l’âge d’or est derrière, il y en a certainement qui pourrait venir. L’Islam englobe tous les aspects de la vie, avec différents courants, sans rentrer dans la polémique des différentes idéologies, invitons différents imams, prédicateurs, de différents horizons, avec de vrai débat, ceux qui marchent bien auprès des jeunes comme Nader Abou Anas, Éric Younous, voir Ismail Mounir par exemple. Les questions de couple intéressent de nombreux musulmans, nous avons Nader Alimi, Aami Hassen dans ce domaine. Avoir une vraie réflexion sur le riba avec des spécialistes de l’économie islamique comme Mohammed Patel. Dans chaque domaine, on a des poids lourds, je pourrais en citer pleins, qui mériteraient amplement d’avoir une visibilité, et pas que dans les allées du salon, en espérant que Musulmans de France en ont l’ouverture d’esprit, sinon il ne faudra pas s’étonner que la foire prenne le dessus sur les conférences et la spiritualité. Et j’ai envie de dire qu’inch’Allah, je serai encore là-bas l’année prochaine, car malgré tout cela reste quand même une grande réunion de musulmans assez unique, et dans le contexte islamophobe et de terrorisme qu’on a en France, que ce genre d’événement est lieu et qui se passe surtout bien ben autant l’encourager !
Enfin, n’oublions l’humiliation qu’a subi le frère Abdel Zahiri, qui est assez honteuse.

About Jack

Directeur de la publication. Jacques, Jack, Ismaël. Plusieurs pseudos pour une seule personne ! Revenant à l'Islam depuis pas mal d'années, grâce à Allah, ma vie a été chamboulée non sans regret. Comédien de formation, humoriste, auteur, vadrouilleur dans le monde mais surtout à Paris. Je souhaite faire partager le quotidien d'un musulman à travers ce webmagazine, avec des articles et des vidéos.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.