Skip to content Skip to footer

Solidarité avec les prisonniers grévistes de la faim palestiniens

Une grève de la faim inédite

Les médias français n’en parlent guère voir pas du tout, mais actuellement près de 1500 prisonniers palestiniens ont entamé depuis un mois une grève de la faim pour protester contre leur condition d’incarcération, dont Ahmed Saddate et Marwan Barghouti. Ce dernier a été victime d’une fake news, le montrant en train de manger en cachette. Le Pizza Hut local a cru bon de se faire de la pub en se moquant de lui. Malgré des excuses de la maison mère, un appel au boycott a été lancé. Ce qui me surprend, ce n’est pas le boycott, mais que certains y allaient manger, croyant déguster une pizza.

Après plus d’un mois de grève, beaucoup sont dans un état critique, ne pouvant se déplacer pour faire leur besoin. D’après le comité des grévistes, 90 % des prisonniers grévistes vivent une situation très difficile et ont perdu 20 kilos.

On peut discuter de la légitimité religieuse de procéder de la sorte pour se faire entendre, mais après plus de 60 ans de conflit, l’heure n’est pas à la polémique, facile de dire, c’est harram, mais qu’est qu’on fait pour leur venir en aide ?

Si on lit un site internet de propagande israélienne, on pourra lire que leur condition de prison sont idylliques. Si on pousse un peu plus les investigations la réalité est tout autre :

  • Privation de sommeil
  • Privation d’eau, de nourriture
  • Isolements fréquents
  • Menaces de tortures
  • Agression sexuelle
  • Ligotage
  • Privation de douche et de toilette
  • Descente la nuit dans la cellule, avec utilisation de gaz lacrymogène, coup…
  • Et on peut encore continuer cette liste, dans l’absurde et dans l’horreur !

Et les conditions d’interrogatoires sont de véritables tortures, isolement total dans le noir qui peut durer jusqu’à 30 jours ! Bien sûre, utilisation de la violence, torture…

Comment agir ?

Déjà, relayer les informations, comme cet article, ou venant de tout média alternatif. En effet, il n’y a pas tant que ça de site apportant d’un autre regard sur l’actualité. Les médias mainstream avec leur force de frappe ont plus de moyen. La « fachosphère » est aussi très présente. De ce fait, dans de nombreuses requêtes, leurs sites sont bien placés dans les moteurs de recherches. En relayant et partageant le maximum d’articles, on pourra contrebalancer la propagande officielle, et apporter un peu plus de vérité et de réflexion.

On peut écrire aux prisonniers à Marwan Barghouti, dont voici son adresse :

Marwan Barghouti                                                                                                                                                                                                                                Cell 201                                                                                                                                                                                                                                                   Kishon Penitenciary                                                                                                                                                                                                                             Carmel Mountain national Park                                                                                                                                                                                                        Israël

Même s’il y a peu de chance que la lettre soit lu, en inondant le courier de la maison arrêt, ils verront qu’on est solidaire, déterminer, et que leur arrogance n’est que fuite face à la réalité.

Des manifestations, notamment à Paris, ont lieu en ce moment. Chaque association organise de son côté. Malheureusement, beaucoup d’associations palestiniennes en France ne s’entendent pas entre elles, elles ont des divergences dans la manière de concevoir un avenir de paix au Proche-Orient, on est la limite de l’ingérence. Les Palestiniens sont libres de déterminer leurs moyens de lutte et le régime politique qu’ils souhaitent avoir. Mais l’heure n’est pas à la polémique, mais à la solidarité, peut importe l’association, soyons nombreux à montrer notre solidarité.

Donner à une association comme le CBSP. Ils interviennent sur le plan humanitaire. Leur expertise et leurs actions sur le terrain ne sont plus à démontrer, que se soit dans la réhabilitation de maisons, la construction de puits. Des orphelins, des veuves sans ressources ont pu avoir de quoi se vêtir et manger, grâce aux nombreux donateurs. N’oublions que Ghaza subit un blocus et un gros taux de chômage record, et que c’est de plus en plus dur de faire venir les denrées, car l’Egypte, entre autre, ne facilite pas l’affaire…

Les Palestiniens ne veulent pas qu’on les oublie. Tant qu’il y aura des gens qui s’élèveront contre les injustices, rien n’est perdu.

Leave a comment

0.0/5

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

× Comment puis-je vous aider ?