UNICEF : un enfant meurt toutes les 10 minutes au Yémen

By on 23 juin 2017

Au moins 462 000 enfants souffrant de malnutrition aiguë sévère avec 2,2 m nécessitant des soins d’urgence, selon l’UNICEF.

Plus de 400 000 enfants courent le risque de la faim au Yémen, avec près de 2,2 millions de personnes ayant besoin de soins d’urgence, selon l’agence UNICEF des Nations Unies.

De nouveaux chiffres indiquent que la faim chez les enfants a atteint un «sommet historique», avec au moins 462 000 souffrant de malnutrition aiguë sévère – une augmentation drastique d’environ 200% depuis 2014.

Dans un rapport publié lundi, l’UNICEF a déclaré qu’au moins un enfant décède toutes les 10 minutes en raison de la malnutrition, de la diarrhée et des infections respiratoires.

“L’état de santé des enfants dans le pays le plus pauvre du Moyen-Orient n’a jamais été aussi catastrophique qu’aujourd’hui”, a déclaré Meritxell Relano, le représentant intérimaire de l’agence, dans un communiqué.

“La malnutrition au Yémen subit la plus grande hausse de tous les temps”.

La malnutrition aiguë sévère est une cause majeure de décès chez les enfants de moins de cinq ans et est apparente lorsqu’un enfant a un poids très faible pour sa taille et devient visiblement fragile et squelettique.

Le gouvernorat de Saada, la région la plus bombardée au Yémen, a les taux de retard de croissance les plus élevés au monde chez les enfants, affectant huit sur 10 dans certaines régions, a déclaré.

Le retard de croissance – où un enfant est faible pour son âge – est un autre signe de malnutrition chronique et a des conséquences irréversibles pour la santé physique et la fonction cognitive.

D’autres gouvernorats – Hodeida, Taiz, Hajjah et Lahej – ont également été gravement touchés après 20 mois de guerre, a déclaré l’UNICEF.

Le pays de la péninsule arabique a été déchiré par le conflit depuis 2014, alors que les combattants Houthi alliés à l’Iran, en coopération avec des troupes fidèles à l’ancien président Ali Abdullah Saleh, ont capturé de vastes étendues du pays, y compris la capitale Sanaa.

Une coalition réunie par l’Arabie saoudite a lancé une campagne aérienne contre les combattants en mars 2015. Depuis lors, plus de 10 000 personnes ont été tuées et des millions ont été chassés de leurs maisons.

Le conflit a également dévasté le système de santé du Yémen, qui est sur le point de s’effondrer, selon le rapport de l’UNICEF.

Les groupes humanitaires ont lutté pour fournir de l’aide dans de grandes régions du pays en raison des combats et des frappes aériennes, avec la charité des soins médicaux Médecins sans frontières appelant la situation  «extrêmement difficile» .

Plusieurs installations médicales ont été  endommagées ou détruites , la coalition arabe étant accusée de raids sur les centres médicaux, les écoles, les mosquées, les usines et les maisons.

La coalition a également imposé un blocage de la mer au Yémen et les frappes aériennes ont conduit à un verrouillage virtuel de Sanaa.

About Jack

Directeur de la publication. Jacques, Jack, Ismaël. Plusieurs pseudos pour une seule personne ! Revenant à l'Islam depuis pas mal d'années, grâce à Allah, ma vie a été chamboulée non sans regret. Comédien de formation, humoriste, auteur, vadrouilleur dans le monde mais surtout à Paris. Je souhaite faire partager le quotidien d'un musulman à travers ce webmagazine, avec des articles et des vidéos.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.