Vadrouille en Palestine les pacifistes

By on 17 mai 2017

Jack est allée en Palestine et il en a fait un spectacle. Voici la partie en vidéo  concernant les pacifistes. Et pour la compléter, voici un extrait écrit :

Après quelques jours d’immersion en Palestine, j’avais besoin d’explication sur nos activités journalières. Un des politico-guides qui nous accompagne lors de nos escapades nous explique que c’est fini l’époque où on jetait les pierres, de toute façon ça restait symbolique, face à un tank, on ne peut pas grand-chose…

Aussi, il nous dit que c’est fini l’époque où ils se faisaient exploser. Les oulémas ne sont pas sure religieusement parlant de la légitimité de cet acte. Personne n’a pu témoigner pour le coup du martyr. Dans le doute vaut mieux s’abstenir. Faut arrêter de répandre cette idée que ce soit les chroniqueurs, humoristes dans les médias ou entre amis. Chaque personne que je croiserai, je lui ferais part de cette nouvelle, que cesse cette calomnie !

Dorénavant en Palestine, c’est la lutte pacifiste, oui pacifiste, je n’en crois pas mes oreilles, quel choc d’apprendre ça ! Moi qui ai grandi avec cet esthétisme du jeune résistant palestinien en keffieh jetant les pierres, avec l’omniprésence de Yasser Arafat pour le bien et le moins bon, après sa mort, c’est un autre mythe qui s’effondre. La lutte pacifiste, c’est la beautiful résistance, ils nous jettent des grenades, on leur jette des fleurs. On essaye de remplacer Salahdin Al Youbi par Ghandi.

Tout s’explique, je comprends mieux maintenant toutes ces délégations qui viennent des quatre coins du monde, c’est donc des pacifiques, j’étais encore dans mon imaginaire à croire que le conflit israélien-palestinien était une lubie d’arabo-musulman de banlieue qui cherche à importer le conflit dans le pays d’accueil de leur grands-parents. Ça doit surement être vrai dans une certaine mesure mais sur place ce ne sont pas du tout ce genre de personne. Mes collègues de vacances sont des bobos de gauche en mal de sensations forte et je ne me sens pas trop concerné, bobo à la limite mais certainement pas de gauche.

Je comprends mieux après explication à quoi se résumer nos manifestations entre deux excursions, c’était des manifestations pacifistes, je n’en reviens pas ! Mes collègues activistes n’avaient pas besoin d’explication, ils savaient où ils allaient, mais moi j’avais des conférences et des manifestations de retard sur Paris.

Ceci-dit, je me prends au jeu du militant activiste pacifiste pro-palestinien. Les démonstrations face aux soldats me font monter l’adrénaline, j’y prends goût, il y a une certaine jouissance de se trouver dans des lieux de conflit, j’envie ces journalistes, photographes qui vivent de leur passion au cœur de l’information. J’envie aussi ces résistants, moudjahidines, paramilitaires insurgés, peu importe l’appellation tant qu’on est la chair à canon au cœur de l’histoire, ils sont capables de sacrifier, sécurité sociale, retraite et passeport pour faire triompher leur cause. Je ne suis malheureusement ou heureusement d’aucunes de ces catégories. En Palestine, je me contente de formation sur le tas de l’action non-violente comme faire le mort inerte si on m’attrape, évité toute rebellion pour ne pas gonfler mon casier en cas d’arrestation, aussi de prendre des photos et filmer nos actions avec mon portable pour éviter les bavures.

 

 

About Jack

Directeur de la publication. Jacques, Jack, Ismaël. Plusieurs pseudos pour une seule personne ! Revenant à l'Islam depuis pas mal d'années, grâce à Allah, ma vie a été chamboulée non sans regret. Comédien de formation, humoriste, auteur, vadrouilleur dans le monde mais surtout à Paris. Je souhaite faire partager le quotidien d'un musulman à travers ce webmagazine, avec des articles et des vidéos.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.