Vadrouille en Palestine à Hebron

By on 6 février 2017
Jacques Galluccio

Jack est allé en Palestine il y a quelques années et il en fait en fait un spectacle. Il vous fait part d’un extrait de ce spectacle en relatant son expérience à Hébron.

Pour voir concrètement la réalité de la cohabitation entre colons et palestiniens, il faut aller à Hébron, c’est un laboratoire du vivre ensemble. On est au paroxysme de l’occupation, c’est caricatural. J’ai bien compris que l’ambiance était tendue quand j’ai débarqué avec mes collègues hippies, prêts pour une fanfare. J’étais vêtu d’un keffieh avec un tee-shirt à rayures et un bermuda, le bon provincial qui débarque en Palestine, tout le monde s’est foutu de ma gueule, surtout les Palestiniens, ils ont dû se dire encore un guignol qui croit qui va nous libérer. À leur décharge faut comprendre la situation dans laquelle ils vivent. Hébron ? Pendant des millénaires tout s’est bien passé dans cette ville, juif, musulman, chrétien vivaient en paix, bon, bien sûr y avait des embrouilles comme un cheval mal garé par exemple, mais globalement l’ambiance générale était détendue. Puis après y a des colons qui se sont installés, pas tant que ça, environ 600, et pour assurer la sécurité de ces colons 2000 soldats, oui 2000 soldats ! Y en a partout en haut des immeubles, en bas, il y en a tellement qu’un sniper pourrait surgir des toilettes d’une mosquée ça surprendrait personne.

Faut préciser une chose concernant le colon. Pour lui, non pas qu’ils dépassent la ligne verte, c’est que pour lui, elle n’existe pas ! Les territoires occupés deviennent des territoires disputés, le mur de ségrégation est une barrière de sécurité, les agressions ne sont que de la légitime défense et les et houmous deviennent des plats ashkénazes !

Et quant aux colons proprement dit, c’est des fanatiques. Aussi bien dans leur orthodoxie que dans leurs comportements sociaux et sociétaux. Déjà, ils râlent et s’en prennent à leurs propres soldats ! Faut les comprendre aussi, ils pensent qu’ils ne sont pas en sécurité dans les immeubles qu’ils ont réquisitionnés. Et en plus ils ont des bons avantages les colons là-bas. Exemple, si un soldat voit un palestinien armé, il doit le tuer dans la minute qui suit ! Par contre si un colon est armé, le soldat doit attendre qu’il vide complètement son chargeur et après le calmer :

Dans une maison de colons à Hébron (maison d’ex palestiniens).

«Non non chérie, non, on n’ira pas à Tel Aviv, déjà pourquoi payer un loyer alors qu’ici ça nous coûte rien, puis c’est facile d’être juif à Tel Aviv, tranquille la belle vie, autant allé à Miami aussi tant qu’on y est, Shanghai aller soyons fou Shanghai, Shaaaangaïïïïïïïïï, aaaaahhh tu m’as énervé, je vais me défouler sur un Palestinien, il ne fallait pas me chauffer, j’prends le fusil à pompe. »

Dehors scène de la vie ordinaire entre colons et un jeune militaire.

« Quelle galère, je pensais avoir connu le pire au check-point, là-haut, mais c’est encore pire ici… Eh oh qu’est-ce que tu fais avec ton arme, j’te vois venir, c’est pas le jour, y a Reuters et Euronews dans la ville, ce n’est pas vous qui allez devoir vous justifier de vos conneries devant les caméras, c’est toujours moi le pauvre soldat. Si t’es tendu, je sais pas, va faire du sport… oui bon c’est vrai pas évident ici, je ne sais pas moi, va faire un tour à Tel Aviv, mais lâchez-moi ! Dans deux ans j’irai à Phuket, deux ans, si Yahvé le veut !»

Et au milieu de ce bourbier, il y a Abraham, le père des trois religions monothéistes. Abraham qui repose en paix à Hébron avec sa famille au tombeau des Patriarches. Enfin trois religions… A Hébron c’est entre deux religions que ça se passe. Du coup là où il y a son tombeau avant, c’était une mosquée, maintenant, c’est moitié mosquée, moitié synagogue, enfin surtout synagogue. Ils te l’ont bien gratté la mosquée. Manquerait plus que les chrétiens en prennent un bout et ça ferait un multiplex. Pauvre Abraham, s’il voyait comme les rues de sa ville sont sales. Les colons prennent les rues d’Hébron pour la poubelle municipale, de toute façon leurs détritus et un enfant Palestinien, c’est pareil pour eux, leurs rottweilers s’amusent pareil avec.

About Jack

Directeur de la publication. Jacques, Jack, Ismaël. Plusieurs pseudos pour une seule personne ! Revenant à l'Islam depuis pas mal d'années, grâce à Allah, ma vie a été chamboulée non sans regret. Comédien de formation, humoriste, auteur, vadrouilleur dans le monde mais surtout à Paris. Je souhaite faire partager le quotidien d'un musulman à travers ce webmagazine, avec des articles et des vidéos.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.